Le lifting à Bordeaux

Lifting cervico-facial ou lifting du visage et du cou

 

Définition

Il existe aujourd’hui plusieurs types de liftings qui permettent d’améliorer les disgrâces provoquées par le vieillissement du visage et du cou, soit de manière localisée , soit de manière plus étendue.

 

Le lifting cervico-facial est le plus fréquemment réalisé ; c’est la correction chirurgicale du vieillissement au niveau du cou ainsi qu’au niveau du visage depuis la région des tempes jusqu’à la région des bajoues.

 

Cette chirurgie à but esthétique ne peut être prise en charge par l’Assurance Maladie.

 

Objectifs

L’opération a pour but de traiter l’affaissement et le relâchement de la peau et des muscles du visage (tempes et sourcils, joues, bajoues, ovale du visage) et du cou mais également l’insuffisance ou l’excès de tissu graisseux. L’objectif d’une telle intervention n’est pas de changer la forme ni l’aspect du visage. Au contraire, la simple restauration des différentes structures anatomiques de la face et du cou (peau, muscle, graisse) permet à l’opéré(e) de retrouver l’aspect qui était le sien quelques années auparavant.

 

Principes

Les muscles sont remis en tension, de manière à corriger leur relâchement. La peau est ensuite redrapée à la demande sur les nouveaux galbes, sans traction excessive. Cette double action permet d’obtenir un résultat naturel (car la peau n’est pas trop tirée), durable (car le plan musculaire est solide), des suites opératoires en général assez simples (la peau «marque» moins parce qu’elle est peu traumatisée, du fait de la tension et du décollement limités). Les surcharges graisseuses éventuelles peuvent être traitées par lipoaspiration.

 

A l’inverse, si le visage est émacié, cet aspect peut être corrigé dans le même temps par ré-injection de graisse autologue (lipostructure). Ainsi le visage et le cou sont en quelque sorte « reconstruits », « restructurés ».

 

En revanche, les rides d’expression, les rides de la patte d’oie ou les rides péri-buccales ne sont pas modifiées.

 

Les rides profondes sont améliorées par la tension exercée sur la peau sans jamais disparaître complètement.

 

L’aspect des paupières n’est pas corrigé par un lifting cervicofacial isolé. Les incisions cutanées nécessaires sont cachées pour l’essentiel sous la patte chevelue ou dans les cheveux (au niveau des tempes et de la nuque) et au pourtour de l’oreille. La cicatrice est ainsi presque entièrement dissimulée.

 

Le lifting cervico-facial peut être fait dès que les signes de vieillissement apparaissent ( relâchement des joues, du cou, dégradation des lignes du visage) et qu’une demande de correction motivée en est formulée, généralement à partir de 40 ou 45 ans.

 

Cette intervention peut être associée à un autre geste de chirurgie esthétique faciale : chirurgie esthétique des paupières (blépharoplastie), correction de l’affaissement de la partie latérale du sourcil et correction de la patte d’oie (lifting temporal), correction de l’affaissement et des rides du front (lifting frontal conventionnel ou endoscopique), utilisation de fils crantés. Elle peut aussi être complétée par des thérapeutiques médico-chirurgicales (laserbrasion, dermabrasion, peeling, injections d’acide hyaluronique, injections de toxine botulique, PRP).

 

Lors de vos entretiens avec le chirurgien, il sera important de lui signaler toutes les imperfections que vous souhaitez voir améliorer ou disparaître. Ayant bien compris votre demande, il deviendra votre guide dans l’évaluation du résultat futur et des techniques à employer. Il pourra éventuellement vous déconseiller l’intervention ou vous proposer des alternatives.

 

Le résultat

Au bout de un à trois mois, on peut avoir une bonne idée du résultat définitif. Mais les cicatrices sont encore un peu rosées et indurées et ne s’atténuent que vers le sixième mois.

 

Grâce aux progrès accomplis tant dans la prise en charge avant et après l’intervention que dans les techniques médico-chirurgicales on obtient un effet de rajeunissement appréciable, qui reste toutefois très naturel : le visage n’a pas un aspect « chirurgical » et a retrouvé approximativement les traits qui étaient les siens huit ou douze ans auparavant, ce qui donne globalement un aspect reposé, détendu et rafraîchi.

 

Cette amélioration physique s’accompagne en règle générale d’un mieux être psychologique.

 

Le but de cette chirurgie est d’apporter une amélioration et non pas d’atteindre la perfection. Si vos souhaits sont réalistes, le résultat obtenu devrait vous donner une grande satisfaction.

 

A long terme, le lifting cervico-facial a permis de lutter contre les outrages du temps, mais le vieillissement continue à faire son œuvre et l’on peut éventuellement envisager une nouvelle intervention à type de lifting au bout d’une dizaine d’années.

 

Les techniques actuelles permettent de répéter l’intervention si besoin au-delà de cette échéance. Cependant, cette persperctive doit s’inscrire dans un entretien du visage par des techniques complémentaires plus légères qui retarderont d’autant mieux une nouvelle intervention qu’elles auront été effectuées régulièrement.

 

Parcourir la fiche d’information complète : version françaiseenglish version

Il y a 6 commentaires sur cet article

  1. Isabelle de Bordeaux
    28 septembre 2018 - 10:15

    Bonjour Docteur, suite à notre entretien et comme la date de l’intervention approche, je voulais encore être rassurée…je ne vais pas changer, je vais me reconnaître ?

    Répondre
    1. Docteur Falkenrodt
      Docteur Falkenrodt
      28 septembre 2018 - 10:17

      Bonjour Madame, nous allons simplement retendre et redessiner l’ovale de votre visage pour lui redonner sa netteté et corriger le côté relâché et avachi.
      En aucun cas, vous ou vos expressions ne seront modifiées. Vous aurez simplement l’air reposé ou rafraîchi.

  2. Isabelle de Périgueux
    26 septembre 2018 - 14:34

    Bonjour Docteur
    Pratiquez vous le lifting du cou ? En effet à 55 ans, c’est surtout cette partie qui est assez marquée par l’âge, J’ai entendu parler le mini lifting qui concernait le cou et le bas du visage ?
    Merci pour vos renseignements !

    Répondre
    1. Docteur Falkenrodt
      Docteur Falkenrodt
      27 septembre 2018 - 09:12

      Bonjour madame,

      90% des liftings correspondent à votre demande dans le but de traiter l’ovale du visage pour corriger les bajoues et le cou.
      On peut l’appeller Mini, soft ou smooth lifting mais il s’agit d’un vrai lifting.
      On peut envisager de vrai mini lifting en utilisant des fils de suspension avec cicatrices plus courtes mais le résultat est moins pérenne.
      Vous pouvez prendre un rendez-vous un mercredi pour en parler.

  3. Virginie de Blanquefort
    24 septembre 2018 - 16:15

    Bonjour Monsieur, ayant 64 ans avec un visage qui commence à marquer le temps passé, j’envisage d’avoir recours à un lifting pour corriger mes bajoues. Je suis encore très active tant professionnellement que pour mes loisirs, et je voulais savoir combien de temps je devrais me cacher….

    Répondre
    1. Docteur Falkenrodt
      Docteur Falkenrodt
      24 septembre 2018 - 16:19

      Bonjour Madame, les cicatrices sont discrètes et cachées par des reliefs naturels et les cheveux.
      Toutefois, il existe toujours un œdème postopératoire qui donne un aspect un peu gonflé et la survenue d’ecchymoses ou de bleus est fréquente.
      Même si certaines patientes pourraient presque sortir au restaurant le lendemain, dans la plupart des cas, il faut prévoir 15 jours d’éviction sociale après un lifting du visage.

Commentaires