La ptose mammaire à Bordeaux

Chirurgie de la ptose mammaire ou plastie mammaire pour ptose

 

 Définition

La ptose mammaire est définie par un affaissement du sein et une distension de la peau qui l’enveloppe. Le sein est en position trop basse et de plus fréquemment «déshabité» dans sa partie supérieure.

 

La ptose peut exister d’emblée mais survient le plus souvent après un amaigrissement important ou au décours d’une grossesse avec allaitement. Elle peut être isolée : on parle alors de ptose pure. Elle peut aussi être associée à un certain degré d’hypertrophie mammaire qui pourra être réduite à la demande.

 

On peut à l’inverse observer une ptose mammaire dans le contexte d’un sein trop petit (hypoplasie ou hypotrophie mammaires) qui pourra alors éventuellement être compensée par l’ajout d’une prothèse mammaire ou un transfert graisseux.

 

Ces défauts esthétiques ne justifient pas une prise en charge par l’Assurance-Maladie.

 

Objectifs

L’intervention chirurgicale a pour but de replacer l’aréole et le mamelon en bonne position, de reconcentrer et d’ascensionner la glande et de retirer la peau excédentaire afin d’obtenir deux seins harmonieux, joliment galbés et ascensionnés.

 

Principes

L’opération consiste à remodeler le sein en agissant sur l’enveloppe cutanée et sur le tissu glandulaire. La glande est concentrée et placée en bonne position.

 

Il faut ensuite adapter l’enveloppe cutanée, ce qui impose de retirer la peau en excès de manière à assurer une bonne tenue et une belle forme au nouveau sein.

 

Ces gestes permettent de replacer l’aréole et le mamelon qui étaient trop bas situés.

 

Les berges de la peau qui ont été découpées sont suturées en fin d’intervention : ces sutures sont à l’origine des cicatrices.

 

Lorsque la ptose est associée à une insuffisance de volume (hypoplasie mammaire), il peut être souhaitable de mettre en place, dans le même temps opératoire, une prothèse pour redonner au sein un volume satisfaisant, ou un complément graisseux pour améliorer le décolleté.

 

Dans ce cas, la surface de peau enlevée est moins importante et donc les cicatrices plus courtes. Il est alors parfois possible de retirer l’excès de peau autour de l’aréole et de limiter ainsi la cicatrice uniquement à un cercle péri-aréolaire.

 

Une plastie mammaire pour ptose peut être effectuée à partir de la fin de la croissance et, au-delà, pendant toute la durée de la vie.

 

Une grossesse ultérieure est bien évidemment possible. L’allaitement, quant à lui, est le plus souvent possible après une plastie mammaire. Cependant, on ne peut pas le promettre dans tous les cas et il faut mentionner le risque d’une impossibilité d’allaiter après certaines plasties mammaires pour ptose.

 

Résultats

Il ne peut être jugé qu’à partir d’un an après l’intervention : la poitrine a alors le plus souvent un galbe harmonieux et naturel, symétrique ou très proche de la symétrie. Au-delà de l’amélioration locale, cette intervention a en général un retentissement favorable sur l’équilibre du poids, la pratique des sports, les possibilités vestimentaires et l’état psychologique.

 

Il convient simplement d’avoir la patience d’attendre le délai nécessaire à l’atténuation des cicatrices et d’observer pendant cette période une bonne surveillance. Le sein opéré est un sein qui reste naturel et sensible, notamment aux variations hormonales et pondérales.

 

Le but de cette chirurgie est d’apporter une amélioration et non pas d’atteindre la perfection. Si vos souhaits sont réalistes, le résultat obtenu devrait vous donner une grande satisfaction.

 

Parcourir la fiche d’information complète : version françaiseenglish version

Il y a 6 commentaires sur cet article

  1. Mélanie 27
    2 octobre 2018 - 20:24

    Bonjour Docteur,
    Suite a une perte de 42 kilos je suis passée d’un 105 E a une 90 B … Imaginez l’état de ma poitrine …. J’ai l impression d’avoir 95 ans … Plein de vergetures et les seins qui tombent. Ma question est : si je fais une mastopexie aurais je toujours la même taille de poitrine ? Ou, vu que j’aurai moins de peau, cela va la réduire ? 90 B est une taille qui me convient… Moins non.
    Merci

    Répondre
    1. Docteur Falkenrodt
      Docteur Falkenrodt
      11 octobre 2018 - 11:42

      Bonjour madame,

      Tout dépend de votre 90B d’aujourd’hui.
      Si ce n’est que de la peau qui rempli Votre soutien-gorge, la taille sera reduite.
      Si vous avez toujours un certain volume mammaire et glandulaire, vous conserverez votre 90B.
      Dans le premier cas, il sera peut-être nécessaire d’ajouter une prothèse pour redonner du volume , du galbe et de la fermeté.
      Il est nécessaire de vous voir en consultation pour évaluer la technique à utiliser.

      Docteur falkenrodt

  2. Murielle de Bordeaux
    11 septembre 2018 - 15:52

    Bonjour Docteur,
    Je fais un 90C et mes seins tombent. J’ai peur des prothèses mais peut-on faire autrement ?

    Répondre
    1. Docteur Falkenrodt
      Docteur Falkenrodt
      11 septembre 2018 - 15:57

      Bonjour Madame, si vos seins tombent, c’est que la peau s’est distendue. Il sera nécessaire de réaliser une cure de ptôse mammaire pour remettre les seins à leur place mais en conservant tout votre volume glandulaire.
      Vous ferez toujours un 90C mais avec des seins qui tiennent. Je suis à votre disposition pour plus d’informations si besoin.

  3. Nadia de Riberac
    7 septembre 2018 - 09:21

    Bonjour ,
    J’ai les seins moches , tout vidé et qui tombe. Je voudrai des prothèses est-ce possible ?

    Répondre
    1. Docteur Falkenrodt
      Docteur Falkenrodt
      7 septembre 2018 - 09:23

      Bonjour Madame, si vos seins tombent et que vous mettez des prothèses, vous aurez des gros seins qui tombent … il faut réaliser une mastopexie, c’est à dire remonter vos seins en enlevant de la peau et mettre un implant pour redonner du volume et du galbe. Je reste à votre disposition si besoin.

Commentaires