La liposuccion à Bordeaux

Lipoaspiration

 

Définition, objectifs et principes

La lipoaspiration permet de supprimer radicalement et définitivement les surcharges de graisse localisées. Ces surcharges graisseuses localisées ne disparaissent pas, en règle générale, malgré un régime alimentaire ou l’exercice physique.

 

Par contre, la lipoaspiration ne constitue pas une méthode d’amaigrissement et son but n’est donc pas de maîtriser le poids du patient ou de la patiente : ainsi une lipoaspiration correctement réalisée ne permettra pas de faire l’économie d’une amélioration de l’hygiène de vie. La lipoaspiration ne constitue pas le traitement de l’obésité.

 

Le principe de la lipoaspiration (mis au point à partir de 1977 par Yves-Gérard ILLOUZ) est d’introduire, à partir de très petites incisions, des canules mousses, à bout arrondi, non tranchant, perforées à leur extrémité de plusieurs orifices. Ces canules seront connectées à un circuit fermé dans lequel sera créé une pression négative.

 

C’est ainsi que sera possible l’aspiration harmonieuse et non traumatisante des cellules graisseuses en surnombre.

 

Dans la mesure où ces cellules graisseuses n’ont pas la faculté de se re-multiplier, il n’y aura pas de récidive de cette surpopulation d’adipocytes.

 

En pratique, la lipoaspiration peut s’appliquer à un grand nombre de région du corps : « la culotte de cheval » bien sûr, mais aussi les hanches, l’abdomen, les cuisses, les genoux, les mollets, les chevilles, les bras, le dos. Les améliorations techniques ont aussi permis d’étendre son action au niveau du visage et du cou (double menton, ovale du visage).

 

Les récents progrès, notamment dans le domaine de la liposuccion superficielle, grâce à l’utilisation de canules très fines font que la peau sus-jacente à la zone traitée n’a plus à souffrir de la lipoaspiration : au contraire, l’aspect de la peau peut être amélioré par la rétraction cutanée que génère une lipoaspiration superficielle correctement réalisée.

 

Cependant, il faut garder à l’esprit que la lipoaspiration, malgré son extrême banalisation au cours de ces dernières années, doit toujours être considérée comme une véritable intervention chirurgicale qui ne peut être légalement pratiquée en France que par un chirurgien plasticien compétent et qualifié, formé spécifiquement à ce type de technique et exerçant dans un contexte réellement chirurgical.

 

Le traitement de telles surcharges graisseuses localisées ne justifie pas une prise en charge par l’assurance maladie.

 

Si cette option vous intéresse, discutez-en à l’avance avec votre chirurgien car toutes les hypothèses ne sont pas forcément envisageables (voir «ré-injection de graisse autologue ou lipostructure).

 

Le résultat

C’est seulement au bout de 3 semaines, et après la résorption de cet œdème, que le résultat commencera à apparaître. La peau mettra environ 3 à 6 mois pour se rétracter complètement sur les nouveaux galbes et se réadapter à la nouvelle silhouette.

 

Apprécié de façon définitive dans un délai de 6 mois après l’intervention, il est le plus souvent satisfaisant, chaque fois que l’indication et la technique ont été correctes : la lipoaspiration aura permis de faire disparaître définitivement les surcharges de graisse localisées, tout en entraînant une rétraction appréciable de la peau.

 

Le but de cette chirurgie est d’apporter une amélioration et non pas d’atteindre la perfection. Il faut savoir notamment que certaines irrégularités de la peau ou un aspect « cellulitique » peuvent persister même après une lipoaspiration parfaitement réalisée. Si vos souhaits sont réalistes, le résultat obtenu devrait vous donner une grande satisfaction.

 

Parcourir la fiche d’information complète : version françaiseenglish version

Il y a 4 commentaires sur cet article

  1. Sabine de Périgueux
    24 septembre 2018 - 16:09

    Bonjour Docteur , nous nous voyons dans 3 semaines pour l’intervention.
    Je voulais simplement être sûre que cela ne reviendrait pas…

    Répondre
    1. Docteur Falkenrodt
      Docteur Falkenrodt
      24 septembre 2018 - 16:17

      Bonjour Madame,
      Comme je vous l’avais expliqué, il y a 2 possibilités :
      -soit c’est un excès graisseux localisé ,lié à votre morphologie (hanches ,culotte de cheval , cuisses trop forte par rapport à la taille) et ce phénomène ne se reproduira pas ensuite.
      -soit c’est un excés lié à une prise de poids , que la liposuccion va corriger , mais si vous reprenez du poids ensuite , cela reviendra.
      Dans votre cas, la culotte de cheval ne reviendra jamais et si jamais vous grossissez par la suite, l’excès ne reviendra pas spécifiquement là mais se répartira harmonieusement sur le corps sans reformer cette dysharmonie et sera également sensible à la perte de poids, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui.
      A très vite….

  2. Jocelyne du Bouscat
    18 septembre 2018 - 16:28

    Bonjour Docteur,
    J’ai de la cellulite au niveau des cuisses et je voudrais faire une liposuccion. Est-ce le meilleur traitement ?

    Répondre
    1. Docteur Falkenrodt
      Docteur Falkenrodt
      18 septembre 2018 - 16:34

      Bonjour Madame, tout est fonction de votre définition de la cellulite.
      Si vous vous plaignez d’un excès de volume, la lipoaspiration permettra d’affiner les zones.
      Si c’est un aspect peau d’orange qui vous gène, la liposuccion n’est pas la solution et elle ne fera qu’aggraver le problème car une liposuccion vous rend votre peau identique après ou peut l’abimer mais en aucun cas l’améliorer.
      Il faut vous orienter vers l’endermologie (LPG, celluM6) ou/et la radiofréquence.

Commentaires